C'est un fonds d'investissement londonien qui a entièrement financé la société Oyst.

Consulter nos articles
La société est, à l'image des autres entreprises fondées par Julien Foussard, vraiment innovante. À Paris, entre salon réservé aux massages, sauna, jeux vidéo et salon pour faire la sieste, la start-up compte réellement réussir en séduisant les meilleurs. Ce sont trois millions d'euros qui ont été injectés afin de lancer la société Oyst, et trois autres le seront cette année.

Oyst simplifie la vie des consommateurs

Il faut juste cliquer sur le bouton Oyst sur la fiche du produit qui vous intéresse pour réaliser son achat. La start-up a été imaginée à partir d'une observation : le parcours d’achat sur le web est vraiment épineux. Grâce à des techniques comme la biométrie, l'identification des utilisateurs d’Oyst est tout à fait sécurisée.

Quelques informations sur le fonctionnement du paiement en un clic

Ce one-click shopping proposé par Oyst s'utilise sur tous les formats publicitaires et avec tous les sites de commerce électronique.

Les internautes n'ont qu'à cliquer sur l'annonce pour acquérir le produit qui a suscité leur intérêt. La totalité des renseignements concernant le potentiel client est préenregistrée par la solution e-commerce offerte par Oyst. Le client voit son portefeuille électronique créé de manière automatique sur un site internet dès l'instant où il réalise son tout premier achat.

De grandes ambitions pour la start-up

Oyst veut aller encore plus loin en rendant plus simple l'ensemble de l'expérience d'achat. Sur son marché, la start-up ne fait pas face à une concurrence directe et fera le nécessaire pour conserver cette longueur d’avance. Actuellement, le commerce en ligne représente 1 500 milliards d'euros au niveau mondial, dont 70 milliards en France.

D'après Oyst, les générations Y et Z sont tout à fait prêtes à choisir de telles technologies innovantes.

La société est l'atout des e-commerçants

Les sites e-commerce ne dépensent pas le moindre centime, la rétribution d’Oyst se fait grâce à un système de commissions sur les ventes. La start-up apporte une vraie solution au plus grand problème pour les e-marchands, la conversion. Oyst propose des ventes concrètes et non des clics aux boutiques en ligne, ce qui leur rapporte des achats supplémentaires sans courir le moindre risque. Lorsqu'un potentiel client est intéressé par un produit, celui-ci clique une seule fois afin que la transaction se fasse.

Nos articles